Mise au point dans les années 1950 par un chirurgien suédois, cette technique repose sur la mise en place d'une racine artificielle dans l'os sur laquelle on fixe une nouvelle dent.
 
Après examen clinique, cette opération se déroule généralement en trois étapes :

  • Le praticien ouvre la gencive et prépare un logement dans l'os pour mettre en place l'implant (racine artificielle en titane). Il referme la gencive et laisse se réaliser la cicatrisation osseuse. Cette phase d'attente a pour but de permettre la cicatrisation de l'os autour de l'implant : c'est l'ostéointégration.
  • Après une période variant, suivant les cas, de six semaines à six mois, le praticien met en place un pilier sur l'implant.
  • Enfin, une couronne en céramique est fixée sur le pilier.